10 octobre 2019 : Paray Le Monial

Il fait presque beau. En route !

Voies Navigables de France ne s’embarrasse pas avec les cyclistes. Ils font des travaux au bord du canal, ils barrent la route sans présignalisation. Quand on arrive à la barrière, il n’y a plus qu’à faire demi tour !

Enfin ! Nous arrivons à Paray Le Monial … par la route !

La basilique est grandiose.

Ici, au XVIIème siècle, entre 1671 et 1675, le Christ apparaît à Marguerite Marie pour lui confier son cœur qui a tant aimé les hommes. La Chapelle des apparitions présente le Sacré Cœur qui a servi de modèle au Corcovado à Rio.

Une autre chapelle nous attire, La Chapelle La Colombière. Elle fut construite à l’occasion de la béatification de Claude La Colombière, directeur spirituel de sainte Marguerite Marie. Il fut canonisé en 1992. Les mosaïques et les vitraux sont des frères Maumejan, l’un d’eux est l’arrière grand père d’un copain de Michel. Dans son lointain Mexique, nous pensons qu’Henri sera heureux de savoir que ses aïeux sont honorés ici.

La maison que le marchand Pierre Jayet fit construire entre 1525 et 1528 est devenue l’Hôtel de Ville depuis 1862.

L’ancienne église paroissiale (la Tour Saint Nicolas), le monument aux morts qui détaille les morts de la guerre de 1870, les fusillés et les déportés ainsi que les disparus et les civils tués pendant la seconde guerre mondiale se retrouvent avec les sacrifiés de la première guerre mondiale.

Le temps un long moment incertain vire au beau pour les prochains jours. Nous pénétrons plus profondément en Bourgogne.

Beaucoup de stèles au bord de la route pour commémorer les combats ou les résistants fusillés dans les deux ou trois mois précédant la fin de la guerre.

Entre Montchanin et Saint Julien sur Dheune une cascade de 7 écluses.

C’est tout à côté, à Écuisses, que nous trouvons un hôtel restaurant très accueillant. Il s’appelle Entre Terre et Mer. Le patron est originaire de Guipavas. Il habitait au-dessus de la plage du Moulin Blanc, tout près du quartier Brest Saint Marc où vivait Michel en Bretagne. Autant dire que l’on sent un peu la Bretagne ici en Bourgogne chez ce pêcheur passionné.

Catégories Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close